Featured
La Traversée : Voyage au cœur d’un dispositif pictural singulier

La Traversée : Voyage au cœur d’un dispositif pictural singulier

Avec une animation constituée majoritairement de peinture, chaque plan du premier long-métrage de Florence Miailhe offre une idée visuelle, et ainsi une stimulation intellectuelle permanente pour le spectateur. Avec la collaboration de Marie Desplechin au scénario, la narration offre également de nombreuses pistes pertinentes, alors qu’elle aurait pu être en retrait face à l’importance du dispositif pictural, comme souvent dans ce genre de création. Toutefois, La traversée souffre parfois de sa singularité au sein du paysage de la production animée française.

Le Sommet des Dieux : Un film à la hauteur du manga

Le Sommet des Dieux : Un film à la hauteur du manga

Pour sa première réalisation en solo, Patrick Imbert adapte le manga Le Sommet des Dieux de Jirô Taniguchi et Baku Yumemakura en un film d’animation innovant. Au sein d’un visuel 2D, nous observons un jeu entre simplicité pour les personnages et grande précision pour les décors, offrant une immensité toujours plus grande aux montagnes à gravir. Si dans un premier temps le long-métrage souffre de devoir adapter plus de 1500 pages en une heure et demi, l’œuvre se fluidifie dans un deuxième temps pour offrir ses meilleurs moments.

Critique de la saison 1 de la série Monstres et Cie : Au travail

Critique de la saison 1 de la série Monstres et Cie : Au travail

Du chef d’œuvre cinématographique au contenu pour plateforme Note : 2/5 ★★☆☆☆ Si l’idée d’offrir une suite au classique de 2001, sous la vision d’un nouveau employé bouleversé par les événements du long-métrage, était intéressante, le résultat attriste. Entre un scénario peu travaillé et une animation qui l’est encore moins, la première saison de Monstres et …

Read More Read More

Baby Boss 2 : Une suite décomplexée à en oublier son concept

Baby Boss 2 : Une suite décomplexée à en oublier son concept

Cette suite du film Baby Boss de 2017 a de nombreux défauts : une animation moins innovante que le premier opus, un ton général coincé entre l’intimiste et le spectaculaire, un antagoniste flou qui met en scène des enjeux incertains dans un scénario simpliste qui atténue le concept d’origine de la franchise plutôt que de le faire évoluer. Toutefois, ce nouveau volet offre un divertissement plus qu’honorable pour l’été avec sa multitude de gags dans un rythme effréné jamais désagréable.

Critique du film Vivo – Un film récréatif à la structure trop classique

Critique du film Vivo – Un film récréatif à la structure trop classique

Vivo amuse avec ses personnages, son intrigue et son animation. Néanmoins, le long-métrage est enfermé dans sa structure classique aux péripéties calibrées. De plus, avec ses propos graves et sérieux, le film n’est jamais aussi léger et divertissant qu’il souhaiterait l’être. Une petite déception quand on connait le travail des personnes derrière le projet, notamment …

Read More Read More

Critique du film Space Jam – Nouvelle Ère Un très sage remake contemporain

Critique du film Space Jam – Nouvelle Ère Un très sage remake contemporain

Dans la même veine que le premier opus de 1996, Space Jam – Nouvelle ère divertit par son côté grosse production décomplexée. Mais entre des Tunes trop sages et un LeBron coincé dans une histoire familiale très classique, le studio Warner n’oublie pas de rappeler qu’il reste avant tout la véritable et unique star du …

Read More Read More

Critique : Les Croods 2 – Un second volet qui a de la suite dans les idées

Critique : Les Croods 2 – Un second volet qui a de la suite dans les idées

Loin d’un échec artistique, comme on aurait pu le supposer en raison de la production chaotique du film, Les Croods 2 : Une nouvelle ère s’inscrit dans la continuité du précédent opus divertissant, drôle et rythmé. Néanmoins, contrairement au premier volet de la franchise, cette suite manque d’une véritable ligne directrice, permettant de faire évoluer réellement notre famille préhistorique, tout en donnant un authentique intérêt artistique plutôt que commercial à ce second film.

Critique : Luca – Vacances romaines version Pixar, l’oisiveté en moins

Critique : Luca – Vacances romaines version Pixar, l’oisiveté en moins

Malgré le grand amour d’Enrico Casarosa pour son pays natal, une direction artistique soignée et les nombreuses références présentes (Vacances romaines, Call me by your name, La Petite Sirène), Luca déçoit. Présenté comme une parenthèse enchantée italienne sans prétention, la nouvelle production Pixar est plutôt un film classique avec des faux enjeux dramatiques mal amenés et des personnages peu profonds. Après Soul, jugé trop adulte, voici Luca, trop enfantin.

Unicorn Wars, Work in Progress à Annecy

Unicorn Wars, Work in Progress à Annecy

Les oursons et les licornes sont en guerre depuis toujours. Le soldat Célestin convoite le sang des licornes, car le boire rend éternellement beau. Son frère Bouboule est obsédé par la nourriture et ne cherche qu’à être aimé par son frère et ses camarades de régiment. Une unité d’oursons peu préparée quitte le camp pour une mission dans la Forêt Magique, qui déclenchera la terrible bataille finale.