Mois : décembre 2021

Où est Anne Frank !

Où est Anne Frank !

Spoiler : A la fois partout et nulle part. 

Une intrigue revisité au goût du jour 

Avec Où est Anne Frank ?, Ari Folman met en parallèle, non sans difficulté, l’époque de la Seconde Guerre mondiale dans un Amsterdam occupé et la vie actuelle dans cette même ville. Le film alterne les scènes représentant la vie d’Anne Frank partageant son quotidien et ses confidences à sa meilleure amie imaginaire Kitty. 

Tout commence lorsqu’un beau jour (non en fait il faisait très moche ce jour-là), s’échappe du journal d’Anne Frank entreposé dans son ancienne résidence devenue musée une incarnation physique de Kitty la meilleure amie imaginaire d’Anne Frank. Invisible dans l’immeuble comme un fantôme, elle ne devient visible qu’une fois hors des murs de l’immeuble. Se pensant toujours en 1945, Kitty se demande où est passée Anne, et se lance donc à sa recherche.

L’originalité du film réside dans le fait que Kitty prend vie dans l’Amsterdam moderne, sa quête pour retrouver son amie expose des travers, dénonçant l’omniprésence de la figure d’Anne Frank (la patinoire Anne Frank, la bibliothèque Anne Frank, la statue Anne Frank et le centre commercial Anne Frank…) mais l’absence des valeurs transmises au travers de son journal.

Des personnages vides

Anne Frank Amsterdam
Copyright Purple Whale Films

L’héroïne évolue dans un Amsterdam morose et hostile (autant sous l’occupation qu’à notre époque). Les décors sont gris et ternes, il pleut ! Les gens sont indifférents. Le sort des migrants est maladroitement mis en parallèle avec celui des Juifs durant la seconde guerre mondiale. Ce n’est pas très bien développé ni explicité, donnant ainsi l’impression d’un propos politique non assumé et/ou superficiel. Inquiétant d’autant plus que le film vise majoritairement un jeune public. Quel message retiendront-ils du film ? Le réalisateur s’est-il retrouvé prisonnier du label de diffusion pour les “publics scolaires” ? Pourtant habitué à s’adresser à un public adulte, le ton de ce film semble bien naïf. 

Kitty, lors de son périple, fait la rencontre de Peter un voyous au grand cœur, détrousseur de touriste mais engagé pour la défense des migrants. On en apprend peu sur ce personnage, comme la plupart des autres personnages qui sont peu développés. 

Kitty migrant Peter
Copyright Purple Whale Films

Définir les individus uniquement par leurs luttes et leurs conditions ne permet pas de développer de l’empathie, ce qui affaiblit le parallèle en rendant ses enjeux inégaux. En dehors de la relation Anne Kitty, les relations entre les personnages sont également mal développées. Certains sont juste des personnages fonction servant à articuler l’histoire. Ainsi “l’amour soudain” entre Peter et Kitty tombe comme un cheveux sur la soupe. 

Malgré ces défauts, le film jouit de belles scènes poétiques (le patinage, l’encre du journal, l’évaporation de Kitty qui lorsqu’elle s’éloigne trop du journal se met à disparaître…) et suscite parfois de vives émotions notamment lors de la découverte de la vérité par la protagoniste. Le passage d’une époque à l’autre se fait avec beaucoup de sens et est bien articulé. Les flash-back ne gênent pas l’évolution du récit et restent cohérents. 

Que reste-il du message d’Anne Frank ?